Festival en Beaujolais - Continents et Culture

36e Festival en Beaujolais : bilan très positif

Avec près de 5000 spectateurs, un taux de remplissage de 90 % et de satisfaction qui frôle les 100 %, on peut affirmer que cette édition 2017 est un franc succès.

L’effet biennal y est sans doute pour quelque chose : de nombreux spectateurs fidèles ont ressentis un manque l’an dernier et ont largement répondus présents cette année.

Cela a également joué sur la programmation : plus de temps pour rechercher des artistes originaux et construire un Festival renouvelé, rajeuni, avec un parfait équilibre entre incontournables du genre et créations contemporaines, telles que la pièce Afrika  Mandela, présentée à Belleville et Thizy-les-Bourgs, ou la passionnante conférence dansée Sur les pas de la danse Bollywood, proposée en clôture à Saint-Just-d’Avray.

Car bien sûr, au final, même si l’excellent travail de communication, le soutien des nombreux bénévoles, des élus et du personnel municipal des communes hôtes, a pu jouer tout son rôle, c’est bien la qualité du programme qui fait la différence, parmi une concurrence de plus en plus marquée en cette période estivale.

Salle comble pour la Cie Flamenco Vivo à Ansolia, églises de Fleurie et Monsols archi-pleines pour les Petits Chanteurs de Saint-Marc et le Choeur de la Société Philharmonique de Saint-Pétersbourg, mais aussi énormément de monde pour des spectacles plus inattendus : Histoire du monde en 9 guitares à Poule – Les Echarmeaux, Clap’s, hommage à Ennio Morricone à Beaujeu, Comment Narvalo trompa le diable à Propières, ou encore  le groupe de kaneka Celenod, à Odenas, Villefranche et Lucenay, le CCAB a parfaitement réussi son challenge.

Quant à la soirée Babel Dans’ Musik et son concept un peu fou – 3 groupes sur 3 scènes différentes dans une même salle, qui jouent en alternance, voire simultanément pour un final époustouflant, c’était une belle réussite : le public, quelque peu différent des autres soirées, et les groupes présents (Mi Corps à Son, Le Projet Schinéar et La Cumbia Que Te Pario) étaient enthousiastes.