Découvrez le programme

Télécharger le programme

 

Le Festival en Beaujolais a exploré toutes les directions possibles des cultures du monde : les régions septentrionales, les cultures latines ou africaines, des régions orientales plus éloignées encore… Il est prêt à vous guider dans cette diversité magnifique, avec toujours le désir de placer l’Homme au centre de tout.

L’Homme, en premier lieu, c’est Nelson Monfort, parrain atypique du Festival 2017. Le journaliste polyglotte, aussi compétent dans le domaine de la musique que dans celui du sport, sait mieux que quiconque transmettre, toujours avec élégance et passion, la beauté du dépassement de soi, ou faire ressentir le talent, la conviction, la créativité de ceux qu’il interviewe aux quatre coins du monde. Il sera le maitre de cérémonie d’une Nuit du Festival consacrée à Georges Brassens, revisité par le saxophoniste Fred Karato et la Cie Les Enjoliveurs.
Autre classique joyeusement réinventé : Ennio Morricone, à qui les Compagnies Lutherie Urbaine et Zic zazou rendront un hommage très personnel à base d’objets musicaux, lutherie inouïe et cinéma (spectacle Clap’s).

Parce que l’avenir se construit mieux sur des racines solides, les jeunes créateurs n’hésitent pas s’approprier la culture de leurs ancêtres, pour transmettre aux plus jeunes 100 ans de jazz (Chut, Oscar !), marier beat box et tango (Mi corps a son), rock et musiques orientales (Le projet Schinéar), ou rajeunir la cumbia amazonica et colombienne (La Cumbia que te pario) dans une soirée Babel Dans’ Muzik…

Et bien d’autres suprises encore !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − deux =