Kepler Music Project, quand le jazz décrypte le mouvement des planètes

Par Guy Boistel (narration, claviers, effets, théremin, vidéo) et Stéphane Le Gars (narration, saxophones, Akai EWI, effets)

Création originale, le Kepler Music Project explore L’Harmonie du Monde, ouvrage que l’astronome Johannes Kepler a publié en 1619. Il y établit une analogie entre mouvement des planètes et intervalles musicaux, cherchant à prouver l’existence d’une harmonie universelle

Le spectacle invite à explorer en musique, à forte consonance jazz, et en vidéo, la vie tourmentée de Kepler ainsi que sa méthode scientifique. Cet « exo-concert-férence » donne à voir, à entendre et à comprendre la démarche surprenante de l’astronome.

Guy Boistel et Stéphane Le Gars  sont tous deux professeurs de sciences physiques, enseignants en histoire des sciences et chercheurs du groupe d’Histoire de l’Astronomie au Centre François Viète de l’Université de Nantes. Ils sont également musiciens de jazz accomplis.

Un événement organisé par le Centre Culturel Associatif Beaujolais en partenariat avec la mairie de Gleizé

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 8 =