6 avril 2018 - Histoires d’eau à Saint-Bonnet-des-Bruyères et Aigueperse

L’association VHB,  Vivre en Haut-Beaujolais, mène un important travail de rapprochement intergénérationnel. Pour Ça coule de source, elle a organisé plusieurs réunions avec les anciens de plusieurs des communes concernées. Ici les anciens de Saint-Bonnet-des-Bruyères et Aigueperse.   « St Bonnet des Bruyères, ça vient des Gaulois : Belenos, un dieu du soleil qui était fêté […]

Les anciens de St-Bonnet-des-Buyères et Aigueperse

L’association VHB,  Vivre en Haut-Beaujolais, mène un important travail de rapprochement intergénérationnel. Pour Ça coule de source, elle a organisé plusieurs réunions avec les anciens de plusieurs des communes concernées. Ici les anciens de Saint-Bonnet-des-Bruyères et Aigueperse.

 

« St Bonnet des Bruyères, ça vient des Gaulois : Belenos, un dieu du soleil qui était fêté pour la protection des sources bonnes pour la santé. Quand les romains sont arrivés, Bélénos s’est transformé en Belenus, puis les chrétiens ont changé en St Bonnet (qui est un évêque du VIIème). Il y a donc un rapport avec l’eau »

« Aigueperse c’est pareil, en vieux français, ça signifie les eaux perdues ou les eaux éparses… les eaux de partout »

« Il y a beaucoup de sources, tout le monde, chaque maison a une source, concrétisée par des puits, mais pas les nouvelles maisons bien sûre. C’est ce qui explique l’habitat dispersé ».

A St Bonnet, le lavoir, les drainages de la cour, avant c’était le pré des joncs, il y a de çà longtemps, vers 1800, après il y a eu le nouveau bourg avec la construction de l’Église et le lavoir. Le puits a dû être comblé maintenant. Dans la cure, il y a un puits, il est en bas »

« A Villard, il y a un lavoir circulaire avec des plaques tout autour. Moi j’appelle ça une fontaine »

« Le moulin des Canards, il est maintenant en ruine, ça devait être le premier sur la Grosne »

« A Aigueperse, vers l’étang, la scierie fonctionnait avec l’eau. Il y a avait le bief »

« Il y a avait des écluses, on jouait avec étant gamin »

« Au lavoir de Chevany, tout le monde allait laver le lundi, alors ça y allait »

« J’habite Aigueperse, il y  avait l’eau dans la cour, quand j’étais gamine, mes grands-parents avaient fait un lavoir, on mettait la planche pour taper le linge. Ma mère allait rincer dans la grande rivière. L’hiver c’était gelé. »

« Il y avait un moulin à Tranche-pied »

« A St Bonnet c’est la ligne du partage des eaux, il y a la Grosne et le Sornin qui prennent leurs source toutes les deux dans la montagne du St Rigaud. Le Sornin  part sur Aigueperse puis elle va dans la Loire et après dans l’Atlantique, au Sornin, il y a beaucoup de bras et la Grosne ça va dans la Saône, puis le Rhône et en méditerranée ».

« Fernand Delaye raconte qu’il y avait la Fontaine aux morts : Le bourg de St Bonnet il était ailleurs au Villard, quand il y avait un mort, les gens l’emmenait, ils le montaient et ils s’arrêtaient pour boire à cette source de Voly. A l’emplacement de la station d’épuration actuelle »

« Le puits au creux de l’agneau en bordure de chemin »

« A Aigueperse, il y  avait pas vraiment d’histoires d’eau, vers Bajard par contre, il y  avait beaucoup d’histoires, ils se coupaient l’eau, ils bouchaient pour qu’elle aille à gauche, il y  avait conflit. Il y  avait les manœuvres en fer qui étaient pivotées dans la nuit, d’un côté, par on  ne savait pas qui »…

« Au Montet, il y  avait un étang. Il y avait une maison bourgeoise. » » Il y a un paquet de grenouilles et de chauves-souris aujourd’hui »

« L’étang Dury, il y  avait des poissons. Monsieur Martin a raconté une drôle d’histoire avec une voiture qui s’était enlisée, c’était une zone humide »

« Les meurtes, il y  avait comme des sables mouvants, le terrain ne tenait pas » « Les zones étaient répertoriées car c’étaient des zones dangereuses ». « Il y en avait en dessous du Villard. »

« A St Pierre, il y  avait un guet pour passer avec les piétons et les chars. »

« Le pont de Vandgue, il n’y est plus mais il reste des vestiges en bois. »

« au Montet il y  a un abreuvoir : une bachasse avec un monolithe, je l’y ai toujours vu »

 

Un peu de vocabulaire :

– les cros : trous remplis d’eau

– les bachasses : réserves d’eau construites

 

Légendes et histoires :

 

« Il y avait les histoires sur l’eau qui déviait la nuit; des fois il suffisait d’une motte de terre… »

« Il y avait aussi l’histoire dite aux enfants : la mère en gueule qui était une bête verte, gluante avec beaucoup de pattes, elle se cachait dans les trous d’eau profonds et elle attirait les enfants dans l’eau. Elle était dans les puits aussi. »